Pourquoi Les Couples Divorcent? Les 9 Raisons Principales

Pourquoi Les Couples Divorcent? Les 9 Raisons Principales

de lecture - mots

Pourquoi les couples divorcent? Le divorce est aujourd'hui une norme sociale (environ 130 000 en 2018 en France). Selon de récentes études de l’INSEE il y aurait 1,8 mariages pour 1 divorce alors qu’il n’y en avait que 44 738 en 1972. Si près de 45% des mariages échouent, il convient de se demander pour quelles raisons le nombre de divorces a autant augmenté. Serions-nous devenus volages? Masochistes? Dans cet article nous vous en exposerons les principales raisons en y apportant notre vision des choses.

1. L’infidélité 

L'infidélité est la principale cause du divorce. Qu’elles soient commises par le mari ou la femme, les infidélités sont devenues plus fréquentes grâce à l’apparition des nouveaux moyens de communication. Que ce soit via les réseaux sociaux ou via les sites de rencontres, il est devenu très simple de tromper son conjoint. À tel point que certains sites comme gleeden.com ont défrayé la chronique en positionnant leur marketing sur les rencontres adultérines! 

2. La routine

La routine est surement l’ennemi numéro un des couples mariés. C’est un poison contre lequel les amoureux doivent lutter au quotidien. Elle est insidieuse et s’immisce dans tous les compartiments de la vie. Du petit-déjeuner au diner en passant par les loisirs, les relations sociales, l’éducation des enfants et même dans le tube de dentifrice. Si certains couples s’en accommodent, c’est dans l’intimité de la chambre à coucher que la routine devient la plus dangereuse. Il convient de se réinventer, de faire preuve d’imagination, voire de consulter un professionnel pour y faire face.

3. L’émancipation de la femme

Les évolutions économiques et sociétales ont beaucoup influencé le mariage et la famille. Dans les années 1950 il était encore très compliqué pour une femme de vivre seule, tant au niveau économique qu’au niveau social. Aujourd’hui, le fait qu’une femme puisse être indépendante ne choque personne. Elle est en capacité d’élever seule ses enfants et les familles monoparentales n’ont cesse d’augmenter. Selon l'INSEE la proportion de ce type de famille dans l'ensemble des familles serait passée de 9,4 à 23 % entre 1975 et 2014.

En 2019, ce sont d’ailleurs les femmes qui demandent le plus souvent le divorce et sont à l’origine de près de trois quarts de ceux-ci. À l’époque où les femmes étaient dépendantes de leur maris, c’était eux qui prenaient cette initiative. Aujourd’hui, environ 70% des femmes qui divorcent ont une activité professionnelle.

4. La différence d’âge 

Sur le long terme, une trop grande différence d’âge peut devenir un vrai handicap. D’abord, lorsque l’un des deux conjoints commence à avoir des problèmes de santé alors que l’autre est alerte, des divergences de style de vie peuvent devenir pesantes. Ensuite, lorsque la libido d’un des deux diminue alors que celle de l’autre reste intacte, la frustration peut alors conduire à l’adultère.

Enfin, la société évolue rapidement et lorsque le voile de l’amour se lève après des années de vie commune, le couple peut être amené à faire face à un conflit de génération. Dans un contexte où les technologies évoluent rapidement on peut vite se rendre compte que l’on ne parle plus le même langage. Que l’on ne vit plus à la même époque.

5. Les divergences d’attentes

Étant donné que les femmes n’ont plus besoin d’un mariage pour vivre mais plutôt pour s’épanouir, les raisons qui les poussent à se marier ne sont plus matérielles mais émotionnelles. Le besoin se porte sur le bien-être plutôt que sur des éléments terre-à-terre. Ainsi, les compromis d’aujourd’hui sont plus difficiles à réaliser. Dès lors que le bien-être n’est plus suffisamment évident, rien n’empêche une femme de demander le divorce. D’autant que celui-ci est parfaitement accepté par la société. 

À cela s’ajoute la difficulté à faire concorder le bien-être avec les évolutions individuelles des deux conjoints. Les attentes de vie peuvent évoluer et différer au fil du temps, que ce soit au niveau de la personnalité, du style de vie, des attentes professionnelles ou de l’éducation des enfants.

Ainsi, les divergences d’objectifs de vie conduisent bien souvent au divorce. À ce sujet, Jean Dion disait : « Le drame réel et insoutenable est que la femme épouse l'homme en espérant qu'il va changer, et il ne change pas, alors que l'homme épouse la femme en espérant qu'elle ne changera pas, et elle change. »

6. Les problèmes d’argent

Lorsque l’un des deux époux doit faire face à un licenciement, celui-ci peut avoir de graves répercussions sur le couple. Tout d’abord la difficulté de passer au travers de cette épreuve au niveau personnel peut rendre la vie de couple pesante. Surtout si l’on éprouve des peines à retrouver un emploi rapidement.

Aussi, si cette situation s’accompagne de difficultés financières, la perte d un emploi peut cristalliser les problèmes du couple et rendre le quotidien compliqué à vivre. La liberté financière devenant très limitée, dans de nombreux cas l'issue est malheureusement le divorce.

7. Le leurre de l’amour

Une autre raison du divorce qui est très peu discutée, voire pas du tout, et qui pourtant nous parait évidente est que l’homme moderne manque de choix. Expliquons-nous. L’adage nous dit que : « l’homme propose et que la femme dispose ». Le fait est que l’homme d’aujourd’hui propose peu, voire pas du tout. Tout au plus à sa collègue de bureau ou sur un site de rencontres.

Si vous êtes un homme et que vous lisez ces lignes, à quand remonte la dernière fois que vous avez abordé une inconnue sans avoir bu d’alcool? Ce que nous entendons par là c’est qu’un partie non négligeable de la population masculine éprouve un sentiment de misère sexuelle non désiré.

En témoigne l’avènement des sites de rencontres. Ce succès met en évidence les difficultés qu’ont les hommes à rencontrer des femmes dans la « vraie vie » et par ricochets, que les femmes ont aussi du mal à rencontrer des hommes. En témoigne l’attentat du 23 avril 2018 à Toronto revendiqué par un homme membre de l’INCEL. (INvolontary CELibate : célibat non désiré).

Tout cela n’est pas sans conséquences car les fondations des relations amoureuses ne sont alors pas suffisamment stables. De ce fait, celles et ceux qui manquent de choix sont enclins à entamer une relation avec quelqu’un qui ne leur convient pas tout-à-fait. Voire de se persuader que c’est la bonne personne.

8. L’émergence du polyamour

La tendance actuelle du polyamour pose une question de société fondamentale. Le bonheur, autrement-dit, l’assouvissement de nos velléités naturelles est-il compatible avec les normes actuelles? Le scientifique britannique Robin Baker avait défrayé la chronique en 1996 avec son ouvrage « Sperm Wars : Le Secret De Nos Comportements Amoureux » dans lequel il avançait des théories tout-à-fait novatrices.

Par exemple selon lui, 10% des enfants ne seraient pas engendrés par leur père présumé, seulement 1% des spermatozoïdes seraient fertiles alors que le reste serait destiné à combattre des spermatozoïdes rivaux. Il avançait également l’idée que l’infidélité stimulerait l’orgasme. En somme, sa théorie était de dire que nous étions programmés pour l’infidélité car celle-ci s’ancrait dans un processus de sélection naturelle. 

Ces théories, ainsi que l’émergence du polyamour remettent en cause la symbolique du mariage et l’importance que nous pouvons y attribuer. Est-il si naturel que cela de se jurer fidélité pour toute la vie? Cet engament convient-il parfaitement à notre bonheur ou est-ce un pacte que nous passons avec la société plutôt qu’avec nous-mêmes?

Toujours est-il qu’à ce stade le polyamour fait débat et ne semble pas compatible avec l’idée que nous nous faisons du mariage. Il est encore très assimilé à des comportements abusifs. Il est très difficile d’accepter l’idée que sa femme ou son mari puisse avoir d’autres partenaires et que son amour puisse être partagé entre plusieurs personnes. Pour autant, l’avenir nous dira si les moeurs évolueront sur ce sujet.

9. La mauvaise influence des beaux-parents

Même si ce n'est pas la cause principale, ceci n’est pas un épiphénomène et les beaux parents peuvent avoir une influence néfaste sur le couple, en particulier lorsque ceux-ci s’immiscent dans son intimité ou dans l’éducation des enfants. Leur aide peut être d’une grande utilité car elle est bienveillante mais vous êtes prévenus : face à la belle-mère, prenez de l’air!

10. Conclusion

Si beaucoup de mariages échouent ce n’est pas pour autant une fatalité et de nouvelles habitudes de vies peuvent vous aider à y échapper et à entretenir la flamme. Notre article sur les 7 clés du couple qui dure para surement vous y aider.


Tags

Newsletter

Recevez nos articles dans votre boite email.